Entorse du poignet

L'entorse du poignet est un terme générique qui regroupe plusieurs pathologies ligamentaire plus précise dont la rupture du ligament scapho lunaire et la lésion du ligament triangulaire du carpe ou TFCC

Lors de la plupart des chutes nous nous protégeons en tombant sur nos mains, et ainsi ce sont nos poignets qui encaissent le choc. Si de temps en temps il en résulte une fracture qui sera immobilisée ou opérée, souvent on ne retrouve aucune lésion osseuse à la radio : serait-ce une entorse ?

 

En effet, les os du poignet sont reliés entre eux par pas moins de 33 ligaments. Lors d’une chute, ces ligaments peuvent se distendre voir se rompre. Cela entraine des douleurs plus ou moins fortes, qui peuvent être invalidantes. Nous avons l’habitude de voir des patients immobilisés pour des entorses de genoux ou de cheville, ou des patients opérés pour des ligamentoplasties du ligament croisé antérieur au genou, alors pourquoi se contenter pour le poignet d’un simple : « c’est une entorse, ça va passer » ?

 

Les ligaments extrinsèques palmaires et dorsaux ainsi que les ligaments intrinsèques assurent la stabilité des os du carpe entre eux afin de maintenir un équilibre et une égale répartition des contraintes s’exerçant sur l’os lors des mouvements de flexion extension, d’inclinaison radio ulnaire et de prono suppination. Des lésions de ces ligaments peuvent donc entrainer douleur, instabilité et à terme arthrose.

Un des ligaments le plus important est le ligament scapho-lunaire qui unit le scaphoïde au lunatum. Une rupture de ce ligament déstabilise la première rangée des os du carpe entrainant la bascule du scaphoïde qui se couche et une bascule postérieure du lunatum (DISI : Dorsal Intercalated Segment Instability). Cette instabilité sera douloureuse avec parfois une limitation des amplitudes articulaires et avec le temps l’apparition d’arthrose.

 

Il est donc important de traiter cette lésion précocement pour avoir les meilleurs résultats et éviter ou ralentir l’apparition d’arthrose. Aux stades précoces, une suture du ligament scapho lunaire sous arthroscopie est possible. Puis aux stades plus évolués, il faudra envisager des chirurgies à ciel ouvert à types de capsulodèse ou de ligamentoplastie pour renforcer ou remplacer le ligament. Enfin au stade très avancés, arthrosiques, le traitement passera par une résection du scaphoïde avec arthrodèse partielle du carpe afin de diminuer les douleurs.

 

L’autre lésion fréquente lors d’un traumatisme du poignet à radiographie normale est une lésion traumatique du ligament triangulaire du carpe ou TFCC (Triangular Fibro Cartillage Complex). Ce ligament joue un double rôle : d’une part un rôle de stabilité de l’articulation radio ulnaire distale mais aussi un rôle de surface de glissement pour les os de la première rangée du carpe grâce à sa structure fibro cartillagineuse.

On comprend bien alors qu’une lésion de ce ligament peut entrainer une instabilité de l’articulation radio ulnaire distale et des douleurs si la surface de glissement est abimée. L’ensemble aboutissant avec le temps à une arthrose radio ulnaire distale ou ulno carpienne.

Là encore, soignée précocement, il est possible de réinsérer le TFCC sous arthroscopie pour le retendre et ainsi lui permettre de tenir son rôle.


 

Finalement l’ « entorse » du poignet est un terme générique imprécis qui regroupe plusieurs pathologies comme nous venons de le voir. Ces pathologies peuvent potentiellement s’aggraver avec une altération des capacités fonctionnelles notables. Il est donc important de ne pas négliger ses lésions ligamentaires entrainant des douleurs post-traumatiques aigues puis chroniques, qui doivent faire consulter un chirurgien de la main afin de les traiter précocement.

Mis à jour le 11 Juin 2020
Entorse Savoie Chambery Annecy Aix-les-bains Chambéry Chirurgie Douleur Poignet Ligament Tfcc Ligament triangulaire Scapho-lunaire Arthroscopie