Canal Carpien

Le syndrome du canal carpien est la pathologie la plus fréquente en chirurgie de la main. Elle donne fourmillement, douleur et perte de force. Le syndrome du canal carpien peut se traiter médicalement (infiltration) ou chirurgicalement.

    Le syndrome du canal carpien est une des pathologies les plus fréquentes en chirurgie de la main. Il s'agit de la compression du nerf médian au poignet dans le canal carpien (trajet en bleu). Ce canal est constitué à sa face profonde de la capsule antérieure des os du carpe et à sa face superficielle du ligament annulaire du carpe ou rétinaculum des fléchisseurs (vert)

 

Il se manifeste par des douleurs et des fourmillements, dans les premiers doigts de la main,  pouvant réveiller la nuit. Puis des manifestations à type de lâcher d'objet et perte de force peuvent arriver. Même si le diagnostic est clinique, on effectue un électromyogramme pour enregistrer l'activité électrique du nerf médian et ainsi confirmer le diagnostic.

    Le traitement médical est fait d'antalgiques, d'attelle nocturne et d'infiltration de cortcoïdes dans le canal carpien. Il peut être proposé dans les formes débutantes. Il peut permettre de calmer les douleurs pour un certain temps. Mais l'antalgie ne sera pas définitive.

En cas de formes sévères ou résistantes au traitement médical, le traitement sera alors chirurgical, il consiste en la libération du nerf médian au poignet. Ce traitement peut s'effectuer sous endoscopie, on introduit une caméra dans le canal carpien par une courte incision. Cela permet la visualisation du ligament annulaire du carpe qui sera sectionné sur toute sa longueur. On contrôle alors la libération complète du nerf médian au poignet.



    Dans les suites, un œdème et des douleurs dans la paume sont habituelles et sont calmées par des antalgiques. Les douleurs réveillant la nuit disparaissent le soir même de l'intervention. En revanche, les fourmillements, perte de force et lâcher d'objets mettent plus de temps à récupérer : de quelques semaines à quelques mois.

 

    Les complications sont très rares, mais vous devez en être informé.

Les risques de l'anesthésie qui peuvent varier selon vos antécédents, dont vous discuterez avec l'anesthésiste en consultation

Une infection : Elle est prévenue par un lavage des mains et une aseptie rigoureuse et stricte. Malgré cela le risque existe, il est favorisé par le tabac.

Un hématome : rare, une résorption spontamnée et sans séquelle est habituellement la règle.

Une lésion du nerf : exceptionnelle, elle est évitée par une bonne vision du nerf.

L’algodystrophie : se manifeste par des douleurs et un enraidissement globale de la main avec au maximum une extension de la raideur et des douleurs à l’épaule. Elle est d’évolution longue : plusieurs mois

Mis à jour le 10 Juin 2020
Savoie Chambery Annecy Aix-les-bains Chambéry Chirurgie Fourmillement Douleur Main Canal carpien Endoscopie